Zachée Luc 19,1-10

Affichage du sommaire de la section Chrétienne

Sommaire

Le texte

Présentation

Voici au chapitre 19, les dix premiers versets, ce que Luc écrit d'une rencontre de Jésus avec un homme qui veut le rencontrer.

C'est le texte d'une prédication que j'ai donnée le 4 novembre 2001 au temple du Change à Lyon.

Ce texte est archi connu, mais essayons de le relire comme si c'était la première fois.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Luc 19,1-10

Jésus entre dans Jéricho et il traverse la ville.

Voici qu'un nommé Zachée, le chef des collecteurs d'impôts, un homme fortuné, cherche à voir Jésus, à savoir qui est cet homme.

De petite taille, il ne peut pas l'apercevoir à cause de la foule,

Il court en avant et monte sur un arbre, un sycomore pour voir Jésus qui va passer par là,

Quand Jésus arrive à cet endroit, il lève les yeux et lui dit :

 

"Zachée, dépêche-toi et descends, car aujourd'hui il faut que je loge chez toi".

Zachée descend rapidement et accueille Jésus avec joie.

En voyant cela, tous murmurent et disent :

 

"Voilà que cet homme, Jésus, s'arrête chez un pécheur !"

Zachée, se met debout, et dit au seigneur :

 

"Voici, je donne aux pauvres la moitié de mes biens,

Si j'ai extorqué de l'argent à quelqu'un, je vais le lui rendre au quadruple"

Jésus lui dit :

 

"Aujourd'hui le salut est entré dans cette maison car celui-ci est aussi un fils d'Abraham.

Voilà, le Fils de l'homme est venu pour chercher et sauver ce qui était perdu."

Traduction pas mes soins Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Mon commentaire

Une écoute rapide

Vous venez de lire le récit de la rencontre entre Jésus et Zachée.

Que faut-il en penser ?

En apparence, c'est un texte assez simple : Jésus rencontre un homme de mauvaise vie, un pécheur, pire un inspecteur des impôts. Il lui demande de changer de vie, le collecteur d'impôts se repend, donne tout aux pauvres et devient disciple de Jésus.

Sauf que … sauf que mon oreille n'a peut-être pas entendu le texte tel qu'il se donne à écouter !

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Un petit homme

Zachée est un petit homme, du moins par la taille. Il veut voir Jésus, mais ne le peut pas à cause de la foule qui lui fait écran.

La foule c'est les autres, ceux qui sont là et qui m'empêchent de faire ce que je veux. J'aimerais voir ce qui se passe, mais il y a quelqu'un devant ; j'aimerais me reposer, mais il y a quelqu'une qui me demande un bricolage à la maison ; j'aimerais me balader, mais il y a quelqu'un qui me réclame au bureau.

Le philosophe disait que "l'enfer c'est les autres". C'est bien ce que Zachée devait se dire devant le mur que formait la foule qui l'empêchait de voir Jésus passer.

Un autre aurait pu se décourager et rentrer chez lui. Pas Zachée.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Un curieux

Zachée est curieux de Jésus, le texte dit qu'il "cherche à voir Jésus", le verbe chercher indique une attente et un mouvement actif, ce n'est pas la simple curiosité du badaud, mais une démarche religieuse. Si on ne peut pas voir le visage de Dieu, on peut regarder cet homme qui se dit et se montre si proche de Dieu.

Luc insiste, Zachée veut voir, veut savoir "qui est cet homme". Sans doute la réputation de Jésus le Galiléen, l'avait-elle précédé jusque dans la vallée du Jourdain. Réputation de guérisseur, certainement, Réputation de prophète, sans doute, Réputation de savant de Dieu, peut-être.

Réputation de quoi, … j'imagine que c'est ce "quoi,", cette question ouverte qui met Zachée en mouvement et justement ne le fait pas renoncer malgré la foule.

Zachée court en avant, au-delà de la foule pour attendre passer Jésus. De curieux passif, il devient acteur. Il court, ce qui manifeste bien un désir. Il court .

Voilà qui est inhabituel, avez-vous vu votre percepteur courir au devant de quelqu'un ?

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

L'arbre

Zachée monte sur un arbre. Luc nous précise que c'est un sycomore, arbre qui peut être haut, et qui présente l'avantage d'avoir des branches du bas en haut du tronc, branches régulièrement espacées pour permettre à un homme court sur pattes comme Zachée de monter facilement.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Voir Jésus

Continuons le récit, Zachée monte dans l'arbre pour voir Jésus. C'est la seconde fois en deux versets que Luc nous dit que Zachée veut voir Jésus ! Il y a là vraiment une attente.

Et Jésus passe. Zachée va-t-il enfin voir ce Jésus pour lequel il avait fait tant d'effort ? Et bien non ! Le texte ne dit pas que Zachée a vu Jésus. Luc dit l'inverse, C'est Jésus qui lève les yeux et lui parle. Zachée était dans l'attente, mais c'est Jésus qui agit. C'est Zachée qui cherche à voir, mais c'est Jésus qui l'aperçoit.

Jésus voit Zachée dans le sycomore

On peut se demander au passage, si la rencontre aurait eu lieu si la foule n'avait pas été là, elle qui faisait obstacle au début. Si Zachée avait été simplement sur le bord du chemin, Jésus l'aurait-il remarqué ? C'est la situation incongrue de Zachée sur l'arbre qui a attiré le regard de Jésus. C'est l'obstacle de la foule qui a indirectement permis le contact visuel. Les autres, c'est aussi le vecteur pour rencontrer Dieu.

Il me semble que quand l'évangéliste dit que c'est Jésus qui aperçoit Zachée, il indique par là que le chrétien doit rechercher Jésus, qu'il doit mettre en marche, mais que ce n'est pas lui qui a l'initiative de la rencontre. Si nous cherchons Dieu, ce n'est pas nous qui le trouvons, mais Lui qui nous trouve.

Le jour de la rencontre avec Dieu, il ne nous sera pas demandé si nous avons déjà vu Dieu, mais si nous l'avons cherché, si nous avons couru devant Lui, si nous avons trouvé un sycomore et si sommes montés dessus.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Jésus s'invite

Une fois la rencontre visuelle effectuée, Jésus continue à avoir l'initiative. Il appelle Zachée par son nom. Comment le connaît-il ? Pourtant Zachée n'était pas l'inspecteur des impôts de Jésus car quand il avait une activité professionnelle imposable comme charpentier ; c'était à Nazareth qu'il vivait, très loin de Jéricho.

Ce n'est pas Zachée qui invite Jésus à venir discuter à la maison autour d'un apéritif, c'est Jésus qui s'invite sans crier gare, et pas seulement pour le repas, mais pour y loger, peut-être même pendant plusieurs jours.

Ce qui m'étonne, c'est que Zachée ne semble pas étonné de cette auto-invitation. Certes il était curieux de ce Jésus, mais de là à l'héberger ! Et voici qu'il "descend rapidement" et "avec joie" pour recevoir cet itinérant. De la part d'un notable, voilà qui témoigne d'une singulière disponibilité pour l'inattendu pour cette rencontre qui surgit.

Mais cette arrivée de Jésus chez Zachée fait jaser la foule. Pensez donc ! Ce Jésus qui se dit proche de Dieu va chez ce pécheur, ce voleur de Zachée.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Zachée, un pécheur

Zachée est un pécheur, un voleur … Possible, mais qui le dit ?

Pas Jésus, qui ne parle de Zachée qu'à la fin du récit et en le reconnaissant comme Fils d'Abraham, ce qui est positif.

Pas Zachée lui-même, qui ne se qualifie pas comme pécheur pour avoir fait tort à ses contribuables.

Ce sont les autres qui disent que Zachée est un pécheur, et encore, ils n'osent pas le dire à haute voix, ils ne font que le murmurer entre eux : "C'est chez un pécheur que Jésus est allé".

Quelle est la faute reprochée à Zachée ? Probablement aucune dans un sens moderne. On ne reproche pas à Zachée d'avoir commis des péchés, d'avoir volé un pauvre, une veuve ou un orphelin. On lui reproche simplement d'être un collecteur d'impôts.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Collecteur des impôts

Zachée amasse beaucoup d'argent

Premièrement, c'est bien connu, l'argent est sale, l'argent corrompt et "ils sont tous des vendus !" La répulsion envers l'argent et les professions financières a duré longtemps. C'est la Réforme qui a libéré les chrétiens de la crainte de se salir les mains et a permis de trouver un sens à l'utilisation des richesses pour le bien commun.

Secondement, le collecteur d'impôts agissait pour le compte du pouvoir romain. Sa fonction c'était de faire rentrer l'argent dans les caisses de l'état, donc d'entretenir l'armée d'occupation, ce qui était évidemment mal vu de tous les Zélotes et autres nationalistes de l'époque. Cet argent servait en partie à l'entretien des temples païens et aux sacrifices officiels offerts aux idoles. C'était bien sûr révoltant pour tout juif pieux.

De plus Zachée comme la majorité des collecteurs d'impôts est juif, et non pas romain, ce qui ajoutait la trahison à l'idolâtrie indirecte.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

État d'impureté

On reproche donc à Zachée d'être dans un état de pécheur car en permanence au contact avec l'argent sale et avec les romains impies.

Cet état de pécheur est une impureté au sens de la loi mosaïque. Et l'impureté est contagieuse ! Il ne convient pas à un juif d'entrer chez une personne impure, car celui qui y entre prend sur lui l'impureté rituelle de l'occupant des lieux et devient lui-même impur. C'est ainsi que la délégation du Sanhédrin va refuser d'entrer chez Pilate pour lui présenter Jésus et le faire condamner.

En allant chez Zachée, Jésus transgresse la loi mosaïque. Et c'est d'autant plus intolérable pour les bien-pensants qu'il se prétend proche de ce Dieu qu'il ose appeler "papa".

Comment ose-t-il se mettre volontairement dans une situation d'impureté, donc d'éloignement ?

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Chez Zachée

Zachée se met à parler

Nous voici maintenant chez Zachée. Jésus n'a rien dit depuis le sycomore, en tout cas Luc n'en écrit rien. Jésus sait que Zachée est riche, probablement trop riche à son goût, lui qui a dit dans le chapitre précédent qu'il était plus facile à un chameau de passer par le trou de l'aiguille qu'à un riche d'entre au Royaume de Dieu.

Jésus ne demande rien à Zachée alors qu'il avait demandé au jeune homme riche de tout quitter. Il ne demande rien explicitement peut-être pour ne pas essuyer un refus, comme l'autre jour.

Mais il a probablement annoncé au cours du repas la proximité de ce qu'il appelle le Royaume de Dieu et la nécessité de changer de vie.

Il ne demande rien, mais Zachée comprend tout. Il va annoncer qu'il va donner la moitié de ses biens aux pauvres, …

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Debout

Un mot me surprend : il est écrit que Zachée se met debout pour parler.

Il y a là possiblement une attitude normale pour prendre un engagement solennel, mais quelqu'un de petite taille ne se met pas en valeur quand il se met debout, il lui vaut mieux rester assis ou allongé comme quand on est à table ou dans le salon de discussion.

La posture debout est chez les israélites celle prise pour la prière, elle témoigne de la verticalité, de la relation avec la divinité supposée être en haut dans le ciel. L'engagement de Zachée est pris en référence à Dieu.

Mais on trouve aussi ce même verbe "étant mis debout" pour désigner le Jésus ressuscité après la Pâque. Il indique un changement de nature de la vie de Zachée après la rencontre avec Jésus.

Il passe du statut d'homme pécheur à celui d'homme nouveau vivant d'une nouvelle vie.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

La collecte de l'impôt

Peut-être pensez-vous : "Bon, si Zachée n'est pas vraiment un pécheur, au moins est-il un voleur ! "

Pour répondre, il me faut préciser que le régime fiscal de la Palestine romaine d'alors ressemblait à ce que nous avons appris dans nos cours d'histoire sur les Fermiers Généraux. Quelqu'un achetait une charge pour un territoire en versant au trésor romain une somme forfaitaire négociée annuellement après une estimation de la récolte du territoire concerné.

Le collecteur des impôts se remboursait ensuite sur les habitants du pays en les faisant payer l'impôt dû, mais les règles de calcul pour chaque contribuable étaient souvent assez floues.

Donc Zachée avait acheté une charge de collecteur d'impôts et il était "chef", c'est-à-dire qu'il avait des subalternes qui parcouraient pour lui la ville et la campagne, possiblement toute la vallée du Jourdain, vallée assez riche, en faisant payer les paysans après la récolte et les artisans des villages.

Il était riche, ça Luc l'affirme dans le texte lu, riche comme un banquier ! Mais était-il malhonnête ?

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Zachée malhonnête

La foule ne le dit pas, Jésus non plus. Qu'en dit Zachée ? Il dit : "Si j'ai extorqué de l'argent à quelqu'un …". Zachée ne dit pas "À tous ceux que j'ai volé, …", ni "je vais rembourser les trop perçus …". Zachée émet une hypothèse, il fait une phrase au conditionnel.

On peut croire qu'il s'agit ici d'une litote, que Zachée reconnaît implicitement ses abus, mais sous une forme atténuée. Moi je ne le crois pas. Zachée promet de rendre aux personnes lésées quatre fois les sommes prises abusivement, mais ces débiteurs passent après les pauvres à qui il va déjà remettre la moitié de ses biens. La fortune de Zachée ne provient que de son métier de collecteur, si elle n'était faite que de rapines, Zachée serait financièrement incapable de rembourser tout ce qu'il annonce.

On pourrait penser que Zachée s'est mélangé les chiffres, mais Zachée est un comptable et on ne peut pas suspecter les comptables de se tromper sur le montant des euros, … pardon des sesterces et des drachmes, à encaisser et surtout à décaisser.

Vous pouvez penser que j'ergote sur des détails financiers en perdant de vue le sens de l'histoire.

Je ne le pense pas et après étude, je vois le symbole de la péricope légèrement décalé par rapport à ma première impression.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Zachée, un homme honnête

Pour moi, Zachée n'est pas un filou qui se repend et qui change de vie. Pourtant cette leçon m'arrangerait bien, moi qui ne suis pas filou et qui ne me reconnais pas voleur. Si ce récit concernait un escroc, il ne me concernerait pas et je pourrais continuer tranquillement ma vie.

Pour moi, Zachée est au contraire un homme honnête, un financier avisé qui a bien géré ses affaires, certes il s'est enrichi en récoltant l'impôt, il avait une confortable marge bénéficiaire, mais c'est en faisant son travail. Peut-être a-t-il fait des erreurs, mais c'était marginal, il va rouvrir ses livres de comptes pour tout vérifier et rectifier largement.

Remarquez que Jésus ne lui dit rien de son métier et que Zachée n'annonce pas qu'il va parcourir les chemins de Judée en mendiant. Zachée était collecteur d'impôts et riche ; après sa rencontre avec Jésus, il demeure collecteur d'impôts, mais sera moins riche.

Du coup, et bien malgré moi, je suis concerné par cette histoire. L'évangéliste nous montre un homme normal, comme vous et moi, qui a fait très bien son travail, comme vous et moi, qui s'est enrichi droitement et adroitement, peut-être comme vous.

Cette rencontre avec Jésus le bouleverse tellement qu'il va se dessaisir de ses richesses pour les partager avec ceux qui en ont besoin, il donne beaucoup … dois-je ajouter comme vous et moi ?

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Fils d'Abraham

Cette honnêteté de Zachée, Jésus la reconnaît en déclarant "celui-ci est Fils d'Abraham". Cette expression indique que Zachée a sa place dans la lignée des croyants et qu'il a une relation droite avec Dieu comme l'a eu Abraham. Le sens du présent de l'indicatif ("celui-ci est …") et de la stature debout, c'est que Zachée a maintenant une attitude de croyant.

C'est cette capacité que Jésus a reconnue quand Zachée était dans son arbre et qu'il Jésus a voulu renforcer en allant chez lui.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Le salut

C'est ainsi que "le salut est entré dans cette maison". En effet, Zachée s'est mis droit, s'est mis en marche et s'est même mis à courir. C'est ainsi que la bonne nouvelle du salut a été proclamée, par un engagement de Zachée en faveur des pauvres et de la justice des relations entre humains, ici entre le collecteur d'impôts et ses administrés.

Le salut arrive, le Royaume de Dieu avance, pour reprendre une expression habituelle de Luc, quand la justice est instaurée entre les hommes et les femmes.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

En résumé

En synthèse, je vous ai suggéré quelques pistes pour entendre la Parole de Dieu dans cette Écriture.

C'est cela la démarche messianique qu'initie Jésus de Nazareth en parcourant les chemins de Galilée, de Samarie et de Judée.

Maintenant, c'est à chacun et à chacune de trouver son sycomore pour y chercher la rencontre avec Jésus.

C'est aussi à chacune et à chacun de trouver comment établir plus de justesse dans son rapport avec l'argent et plus de justice dans son rapport avec les autres.

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus

Un cantique

Le cantique "Seigneur, tu cherches tes enfants" est aussi édité dans le recueil Arc en Ciel aux éditions Réveil
Paroles de Didier Rimaud et Bernard Geodfroy
Mélodie du spiritual Go down Moses
Copyright Seuil

Retour au début de l'article sur la rencontre de Zachée avec Jésus


@ de cette page :
   http://jean-luc.dupaigne.name/fr/chr/zachee.html
Date de création : 20 mai 2002.
Dernière révision technique : 26 janvier 2005.
©Jean-Luc Dupaigne 2002.