Jean Lacau St Guily

mon grand-père maternel et ses ascendants

Conformément à la loi Informatique et Liberté toute personne figurant dans cette page et désirant faire rectifier des informations la concernant, ou même ne plus figurer dans cette généalogie, est priée de s'adresser à l'auteur de ce site en envoyant un courriel grâce au lien en bas de page.

L'exactitude et la complétude des informations figurant ici sont celles dont je dispose au moment de la dernière modification de cette page. Toute remarque ou proposition de complément sera la bienvenue.

Les arbres ascendants décrivent, partiellement, 10 générations. Par souci de lisibilité, un arbre ne présente que quatre générations ; pour arriver aux ancêtres connus les plus anciens, il faut enchaîner six séries d'arbres. Vous pouvez vous déplacer de génération en génération et d'arbre en arbre en activant les liens cachés sous les cases aux extrémités de chaque arbre.

Cliquer sur la case de droite d'un arbre permet d'atteindre directement l'arbre des générations suivantes (plus proches de nous) et que cliquer sur les cases de gauche (quand l'arbre montre quatre générations) permet de rejoindre l'abre des générations précédantes (plus anciennes).

Sommaire

Générations 1 à 4

Ces générations couvrent la seconde moitié du XIXième siècle et la première moitié du XXième. On va de la révolution de 1848 à l'utilisation de l'arme nucléaire à Hiroshima et Nagasaki, en passant par la guerre franco-prussienne de 1870, l'espérance écrasée de la Commune de Paris en 1871, la boucherie de la première guerre mondiale (1914-1918) et la sauvagerie de la seconde guerre mondiale (1939-1945). Fumeste période !

Jean-Luc Dupaigne, né en 1949, à Lille (Nord)

Cette première partie de l'arbre montre les trois premières générations connues avant moi, jusqu'à mes bisaïeuls (les parents des mes grands-parents) nés autour de 1850, au milieu du XIXième siècle. Presque tous les événements sont connus avec exactitude.


Générations 4 à 7 du coté de mon grand père maternel

Cette seconde partie de l'arbre de mes ascendants montre mes bisaïeuls (pour faire le lien avec l'arbre précédent) et les trois générations précédentes.

Ces générations ont connu la seconde moitié du XVIIIième siècle, la Révolution française, l"Empire et la Restauration.

Théodule Lacau St Guily, né en 1847 à Salies de Béarn (Pyrénées Atlantiques)

C'est mon grand-père maternel ; cette branche béarnaise résidait à Salies-de-Béarn. Les recherches se compliquent du fait qu'ils étaient protestants au début du XVIIIièmesiècle et ne déclaraient que partiellement leurs baptêmes et mariages aux curés persécuteurs. À la fin de ce siècle, de gré ou de force e raison des persécutions religieuses, ils devinrent catholiques.

On remarque le grand nombre de patronyme double, soit qu'on donne aux enfants les deux noms de ses parent, soit que le père ajoute à son nom celui de la grand-mère maternelle comme ce fut le cas pour le patronyme de ma mère Lacau St Guily.

Marie-Caroline Maluquer, née en 1855 à Monein (Pyrénées Atlantiques)

Contrairement à la branche précédente, celle-ci semble catholique et habitait autour de Pau. À l'origine, les Maluquer et les Larri(e)u étaient des nobles tandis que les Mounat et Ganderat étaient des paysans très simples.


Générations 7 à 10 du coté de mon grand-père maternel

Cette troisième partie de l'arbre de mes ascendants montre les quatre générations qui ont vécu à cheval entre le XVIIième et le XVIIIième siècle ; certaines branches remontent même au milieu du XVIième siècle.

Pour les catholiques, c'était la période faste de Louis XIV, roi Soleil de 1643 à 1715, puis de la Régence de Philippe d'Orléans, enfin de Louis XV le Bien-aimé (+ 1774). Pour les protestants c'était l'époque terrible de la Révocation de l'édit de Nantes (1685), des dragonnades et des différentes persécutions armées ou larvées qui ont suivi.

La première partie concerne les ascendants du Béarn.

Abraham Lacau-Barraqué, né avant 1738, probablement à Salies de Béarn

Jeanne Betbeder-Arremondine, née en 1735 à Salies de Béarn

Pierre Morlaas-Lucq, né en 1754 à Salies de Béarn

Marie Saint-Guily, née en 1756 à Salies de Béarn

Pierre Danty-Poupon, né en 1734 à Salies de Béarn

Esther Bern, née en 1743 à Salies de Béarn

Jacques Molia, né avant 1755, probablement à Salies de Béarn

Jeanne Morlanne-Vivé, née en 1757 ou 1758, probablement à Salies de Béarn

Jean de Maluquer, né avant 1728

Passons au Nord du Béarn, coté catholique.

Jean était avocat à la Cour de Navarre, il est possiblement né à Pau ou à Saint-Faust village à quelques kilomètres au Sud de Pau où la famille avait un petit-château et dont il était le Seigneur.

Ascendants de Marie-Élisabeth de Larriu, née avant 1728 à Pau

Bernard Bouix, né avant 1748

Il est possiblement né à Pau, mais ses ascendants sont encore inconnus.

Marie Poey, née avant 1748

Elle est probablement née à Pau, mais ses ascendants sont encore inconnus.

Ascendants de Bernard Mounat, né en 1741 à Momy

Il est possible qu'il y ait des villages plus petits en Béarn, mais je ne les ai pas encore trouvés.

Ascendants de Marie Ganderat, née en 1736 ou 1737 à Annoye

Quoi que celui-ci, voisin immédiat, soit de taille comparable.

Pierre Lamérens, né vers 1758, possiblement à Lagor

Ce village est allongé sur une colline et domine le site industriel de Lacq. Cette branche est encore inconnue.

Paule de Badet, née en 1774, possiblement à Lagor

Branche encore inconnue.


Générations 10 à 13 du coté de mon grand-père maternel

Cette quatrième partie de l'arbre de mes ascendants convre parfois le XVième, entièrement le XVIième et la première moitié du XVIIième siècle.

C'est la seconde partie de la Renaissance, des Guerres d'Italie (Marignan 1515), de la Réformation (Martin Luther 1483-1546, Jean Cauvin dit Calvin 1509-1564), mais aussi des Guerres de Religion (conflits armés à partir de 1562, nuit de la Saint-Barthélémy à 1572, Édit de Nantes 13 avril 1598).

Je n'ai, pour l'instant, identifié que des individus du Béarn. Mais comme c'étaient de bons protestants, la recherche de leurs ascendants est difficile tant la persécution catholique a détruit la trace de leur existence.

Josué Ciot, né avant 1660

C'est propablement un protestant de Salies de Béarn (Pyrénées-Atlantiques) et ses ascendants sont encore encore inconnus.

Marie Desperben, née avant 1660

Elle aussi est sans doute de cette religion et de ce pays.

Moïse Maisonnane, né avant 1668

Des enfants sont nés à Salies-de-Béarn, mais ni son mariage, ni sa naissance n'y sont répertoriés.

Marie Claverie, née avant 1668

Comme son époux ci-dessus.


Toutes les générations

Vous pouvez aussi ouvrir dans une autre fenêtre l'arbre complet des 75 ancêtres directs sur 9 générations, de Jean Lacau St Guily, mon grand-père maternel. Choisissez ensuite un affichage en mode 100 % ; (certains butineurs ont des difficultés pour afficher ces grandes images).


@ de cette page :
   http://jean-luc.dupaigne.name/fr/fam/arbre_gpm.html
Date de création : 30 mars 2008.
Dernière révision : 16 mai 2008.
©Jean-Luc Dupaigne 2006.